Toute l’actualité de l’Université de Yaoundé II

Capacité en Droit et en Economie : le probatoire désormais incontournable

Par une note portée à l’attention des étudiants le 14 février 2019, le recteur rappelle les conditions d’inscription en première année des filières classiques.

La question d’admission des titulaires de la capacité en droit et en économie en première année de licence dans les filières classiques  a définitivement été réglée par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement supérieur le 18 octobre 2018 dernier. Par l’arrêté N° 00718/MINESUP/SG/DDES/DAJ/CR DU 18 OCTOBRE 2018, le Ministre de l’Enseignement Supérieur exige aux candidats titulaires d’une capacité en droit et en économie,  une  moyenne supérieure ou égale à 13/20 au terme de l’addition des résultats des niveaux I et II en capacité, s’ils veulent poursuivre leurs études en 1ere année licence dans une filière classique. Aussi, les candidats doivent être titulaires d’un probatoire ou d’une attestation de la classe de première avec une moyenne égale ou supérieure à 10/20, et pour les candidats titulaires d’un GCE Ordinary level, l’avoir obtenu avec au moins trois matières à l’exception de la Religion ,

Dans un ton ferme, le recteur met en garde tout collaborateur qui outrepasserait  cette réglementation « sur le fondement de cette réglementation, j’ai le devoir de rappeler que toute inscription obtenue en marge de ses conditions cumulatives est nulle et de nul effet. Et, selon les circonstances elle pourra être considérée comme frauduleuse Les responsables chargés des affaires académiques et ceux intervenant dans la chaine de la scolarité qui émettraient des avis favorables sur une inscription non conforme, s’exposent aux procédures disciplinaires.». souligne le recteur.

 

 

 

Martial A. OTABELA

 

8 mars 2019: les dames de l’Uy2 font dans « le social »

Les dames de l’Université de Yaoundé II étaient au centre d’accueil pour des  personnes du 4e âge Béthanie Viacam à Nkolmesseng dans l’arrondissement de Yaoundé 4e ce jeudi 7 mars 2019. La délégation était conduite par le Pr Edmond Biloa, Vice-recteur en charge du contrôle interne et de l’évaluation, le Directeur du centre des œuvres universitaires , le Nten Nlate et la coordinatrice des activités de la JIF 2019 à l’Université de Yaoundé II, madame Huguette Antangana Lema. Les dames ont fait un don  de médicaments et des denrées alimentaires au centre social.

Un moment de forte émotion qui a fait tomber un temps soit peu,  l’euphorie de la fête. A Béthanie Viacam, pas vraiment de raison de rire au éclats. Ici, une trentaine de pensionnaires vivent au jour le jour, chacun attendant tristement son heure, loin de leurs familles pour la plupart. Ici, chaque visite  compte. Chaque don est non seulement une marque d’attention inestimable,   mais surtout un moyen de tenir quelques jour à l’abri du besoin du stricte minimum.

Le Centre d’accueil Béthanie Viacam a été créé en 1986 par la sœur Gertrude (la congrégation des filles de Marie). A sa mort en 2015, le centre fut confié aux diocésains par l’archevêque de Yaoundé. Il est dirigé depuis lors par l’abbé Désiré Essama.

 

Par Martial A. Otabela

Jeux universitaires Dschang 2019: le compte a rebours…

A deux mois de la tenue de la 22e édition des jeux universitaires Dschang 2019, les préparatifs au sein de la team UY2 vont bon train. Du moins, c’est le constat que notre équipe de rédaction a pu faire ce Mardi 5 mars 2019. Sur les 4 ateliers visités, les encadreurs sont rompus à tâche, avec un seul objectif: aller décrocher la médaille d’or.

Quelques acteurs ont bien voulu partager leur état d’esprit.

Thierry Ngono Massagniki, Handisports Uy2

 

« Notre préparation pour les jeux universitaires à bien commencé. depuis le mois de décembre 2018,nous avons débutée par des séances de musculation au gymnase de l’UY2. Actuellement nous sommes à la phase technique qui consiste à la manipulation des angins(javelot, poids, disque). 

En ce qui concerne nôtre État d’esprit ,nous sommes serein,calme et restons concentré pour la suite. Notre objectif principal est d’aller chercher autant de médailles d’or possible, et améliorer notre position au classement général. Nous savons que nous devons  faire mieux qu’à maroua 2018. En ce qui concerne nos difficultés, il y’a surtout la disponibilité de notre matériel. Le matériel avec lequel nous travaillons est très défectueux et insuffisant par rapport au nombre d’athlètes,  ce qui ralentit très souvent nos entraînements. Aussi, l’absence des kinésithérapeutes lors des séances d’entraînement et même après nous pose des sérieux problèmes. Mais nous gardons le moral haut, notre encadreur nous dit chaque jour que l’échec n’a pas d’excuses ».

Mot Yebies Larissa, médaillée d’or en Handball dames (Bamenda 2017), médaillée d’argent (Maroua 2018)

« Notre préparation se passe assez bien. Nous sommes encore à la phase tactique, c’est encore moins pénible. Malheureusement on a beaucoup  des joueuses qui sont parties. Avec elles on avait déjà développé des automatismes même pendant les entraînements , et c’était très facile d’appliquer les schémas tactiques que nos coachs nous montrent. Nous gardons les yeux fixés sur l’objectif : la médaille d’or qui nous a échappé l’année dernière à Maroua »

Nancy Yenga Zeh, Médaillée d’or en Football dames (Maroua 2018)

 » Nous nous préparons sereinement. Nous sommes conscientes  qu’il est plus facile daller à la conquête d’un sacre que de le conserver. Nous tenons à conserver jalousement notre titre que nous avons péniblement arraché à Maroua en 2018. »

    

 

 

Urilch Martin Ayangma, médaillé d’or en Basket-ball Maroua 2018

« Notre préparation est très rude cette année. Bien plus rude que l’année dernière. La discipline est de rigueur. Les coaches n’hésitent d’ailleurs pas à mettre certains joueurs de haut niveau à l’écart lorsqu’ils ne veulent pas se conformer  à l’esprit d’équipe.  On veut remporter une autre médaille d’or à Dschang en 2019 pour prouver au public que notre sacre l’année dernière à Maroua n’était pas le fruit du hasard »

 

 

 

 

 

Chrisda Biba, médaillée d’argent en Judo, Maroua 2018

« La préparation est un peu difficile cette année. Le manque de matériel nous empêche de travailler au rythme souhaité, mais nous reston sereins. On a une équipe très jeune et très enthousiaste. Chacun voudrait savourer le plaisir d’une médaille aux jeux universitaires, c’est une motivation suffisante pour nous ».

DESCENTE DU SECRETAIRE GENERAL SUR LE TERRAIN: LES PREMIERES DECISIONS TOMBENT

Le Pr Mevoungou Nsana a entamé la semaine dernière, une descente dans les directions et centres spécialisés de l’Université de Yaoundé II.  Au terme de chaque étape, le secrétaire général instruisait une liste de mesures d’urgence à prendre pour la bonne marche du service administratif. Et la réaction ne s’est pas faite attendre.

Ce lundi 4 mars , la Direction des Affaires Administratives et Financières (DAAF) a soumis au recteur, une décision portant lancement d’une opération de comptage physique du personnel de l’Université de  Yaoundé II. La mesure avait été instruite Mardi 26 février dernier , lors de la descente du Secrétaire général. Elle doit permettre à la DAAF d’avoir une été précise sur l’effectif réel du personnel en poste et de mieux contrôler la masse salariale.

L’opération de comptage physique  du personnel s’étend du 4 au 15 mars 2019.

En poste depuis novembre 2018,  le nouveau secrétaire général est déterminé à rompre avec l’inertie et le manque de sérieux qui s’installaient graduellement dans les services de l’Université de Yaoundé II.

8 MARS 2019 : C’EST PARTI

Les activités marquant la célébration de la Journée Internationale de la Femme  2019 ont  officiellement  été lancées à l’Université de Yaoundé 2 ce lundi 4 mars 2019. La cérémonie qui avait pour cadre la salle des actes du campus de Soa, était présidée par le Pr Edmond Biloa, Vice-recteur en charge du contrôle interne et de l’évaluation, représentant du Recteur de l’Université de Yaoundé II empêché.

Le Pr Edmond Biloa prononce le discours de lancement solennelle de la JIF 2019 à l’Uy2

Le représentant  du recteur a rappelé aux dames la politique du Chef de l’État , son Excellence Paul Biya, en matière de parité et d’équilibre genre. Il les a rassurés que l’administration de l’Université de Yaoundé II est en croisade depuis fort longtemps, pour lutter contre les inégalités de sexe, à travers la mise sur pieds d’un « comité Genre » , opérationnel depuis 2014.

La 1ere journée des activités de la JIF à l’Université de Yaoundé II été marquée  par la tenue d’une conférence débat sur le thème de la célébration de la 34e édition « croisade contre les inégalités de sexes: s’arimer à la nouvelle impulsion ». 

Quelques intervenants à la table ronde

Les activités devront se poursuivre mardi o5 frevier avec l’investissement humain dans le campus. Mercredi , la marche sportive, suivi dun match de Handball à 10h et en soirée, un foire gastronomique suivie de l’après miti culturelle.

La suite du panel de la table ronde

Jeudi, les dames feront une descente pour remettre les dons dans un centre social, avant le défilé vendredi au boulevard du 20 mai.

8 MARS 2019: l’UY2 LANCE LES ACTIVITES LUNDI PROCHAIN

Les dames de l’Université de Yaoundé 2 veulent célébrer la 34e édition de la Journée internationale de la femme (JIF 2019) autrement.

Présentation du pagne 2019

Sous la conduite de Madame Atangana Lena, coordinatrice des activités de la JIF 2019, elles ont annoncé les couleurs le 21 février dernier. A travers une réunion préparatoire , les dames ont peaufiné les différentes articulations qui doivent marquer la célébration de cette année. Dès lundi prochain, c’est toute une semaine d’activités intense qui attend l’Université de Yaoundé II. Une table, ronde, des causeries éducatives , des rencontres sportives, et une visite dans un centre social sont des activites qui devront meubler la célébration de la JIF 2019 à l’Université de Yaoundé II.

La cérémonie de lancement solennel des activités aura lieu dans la salle des du campus de Soa à 10h. Elle sera présidée par le recteur de l’institution, le prof Adolphe Minkoa she

COMMUNIQUE CCI – CAMES

LE SECRETAIRE GENERAL FAIT LE TOUR DES DIRECTIONS

Le professeur Mevoungou Nsana a entamé une tournée dans les directions de l’Université de Yaoundé II ce lundi 25 février 2019. Cette visite qui s’étend sur 4 jours vise à faire toucher du doigts les réalités que vivent au quotidien les collaborateurs du secrétaire général.

Échange avec le personnel et les responsables de la DAAC

 

Ce lundi 25 février 2019, c’était le top départ a Direction  des affaires académiques et de la Coopération (DAAC). Le Secrétaire général a été accueilli par le Directeur, le Professeur Germain Ntono Tsimi et tout son staff. Et toute la délégation  s’est laissée entrainer dans une  visite guidée des locaux de la structure. Après quelques minutes de visites , le constat est très vite fait. Les locaux  de la direction des affaires académiques sont éparpillés  dans tout le campus, ce qui rend le travail très pénible.

En route pour visiter les locaux de DAAF à l’amphi 500

Après la visite viendra le moment de l’échange. Pendant 50mn,  le  personnel a pu  soumettre  toutes les doléances au Secrétaire général : manque de personnel qualifié, insuffisance et, exiguïté des locaux, absentéisme des agents,  des problèmes communs à toutes les structures comme le dira le Secrétaire général dans son mot de fin.  Le patron de l’administration a promis de transmettre toutes ces doléances à monsieur le recteur.

Photo de famille avec la DAAC

 

Tôt ce mardi matin , c’est la Direction des Affaires administratives et financières qui a reçu le secrétaire général. C’était la 2e étape de sa tournée de 4 jours. Avec la même  méthodologie, le Pr Mevoungou a fait le tour du bâtiment qui abrite les services de la DAAF. Il a pu faire le même constat et déplorer  l’étroitesse des locaux,  pour une direction délicate  qui  traite des dossiers d’une extrême sensibilité.

Le Secrétaire général et le Directeur des Affaires administratives et financières

Pendant l’échange avec le personnel le secrétaire général s’est beaucoup attardé sur 3 points : la  nécessité d’un pointage physique annuel du personnel , le nettoyage du fichier solde et la célérité dans le traitement des dossiers.

La tournée du secrétaire général dans les Directions se poursuivra le jeudi 28 mars 2019 à la Direction des Infrastructures, de la planification et du développement (DIPD), et le 1er mars à la Direction du Centre des Œuvres Universitaires (DCOU).

 

Martial A. Otabela/SiC/ Université de Yaoundé II

 

COMMUNIQUE N° 005 UYII / PORTANT APPEL À LA MOBILITÉ DU PERSONNEL DE L’UNIVERSITE DE YAOUNDE II POUR LA FORMATION À L’UNIVERSITÉ DE LAS PALMAS DE GRAN CANARIA (ESPAGNE) DANS LE CADRE DU PROGRAMME EUROPÉEN ERASMUS + KA107.

L’Internationalisation de l’Université de Yaoundé II est l’un des points forts de sa vision de ‘’Technopole des Sciences Sociales’’. Cette vision s’articule sur l’ouverture permanente vers de nouveaux horizons, tant au niveau National et Régional qu’au niveau international, à travers la participation à des projets et programmes internationaux et la recherche des partenariats actifs et efficaces, pour l’amélioration des compétences des étudiants et du personnel de l’Université. L’Université de Yaoundé II, pour ce faire, s’est engagée dans plusieurs programmes d’échange et de mobilité dans le cadre des programmes Erasmus-Mundus et Erasmus +, afin de donner l’occasion à ses étudiants et staff de découvrir et explorer des nouveaux modes de recherches et de formation d’une part, et d’échanger les expériences et les différentes cultures d’autres part.

A cet effet, le Recteur porte à la connaissance de la communauté universitaire qu’après un appel à manifestation concluant, l’Université de Yaoundé II partenaire de l’Université de Las Palmas de Grande Canarie (ULPGC), bénéficie d’un programme de formation au profit de son personnel enseignant et administratif dans le cadre du programme Erasmus+, dénommé « mobilité du personnel pour la formation » pour le compte du deuxième semestre de l’année universitaire 2018-2019.

Le personnel enseignant (01) et administratif (01) de l’Université de Yaoundé II retenu dans le cadre de cette mobilité participera à l’atelier de formation sur le thème “The role of Universities in the internationalisation of the community: a Canary-African perspective”, qui aura lieu à Las Palmas de Grande Canarie entre le 1er et le 5 juillet 2019.

L’Université de Yaoundé II met à disposition un formulaire de demande sur son site web http//www.univ-yaounde2.org ou à la Cellule Assurance Qualité, que les candidats devront dûment remplir et auquel la documentation suivante devra être jointe:

2. Une lettre d’Accord de mobilité signé par le demandeur et le Recteur de l’Université de Yaoundé II (disponible sur le site ou à retirer à la CAQ)

3. Une copie du passeport.

4. Un Curriculum Vitae (2 pages maximum).

5. Une lettre de motivation

6. Un bref résumé de la valeur ajouté de l’atelier dans l’exercice de vos missions.

Les Candidats sélectionnés recevront de l’Université de Las Palmas de Gran Canaria :

• Billets de vol

• Logement à Las Palmas de Gran Canaria

• Participation à l’atelier

• Assurance santé

• Quelques repas et événements sociaux

Ceci n’inclut pas:

• Dépenses personnelles

• Transferts aéroport, sauf indication contraire

• Certains repas non inclus dans le programme officiel

• frais de visa

La bourse Erasmus + pour la mobilité du personnel en formation ne couvre pas tous les frais, mais est simplement une contribution à supporter les coûts supplémentaires du séjour à l’étranger.

Le personnel administratif et enseignant de l’Université de Yaoundé II intéressé par le présent appel à candidature doit déposer au plus tard le 20 mars 2019, délai de rigueur, un dossier complet auprès de la Cellule Assurance Qualité de l’Université de Yaoundé II.

Pour tout information complémentaire contacter la Cellule Assurance Qualité à  l’adresse mail :  caq237@univ.yaounde2.org

 

Annexe

Programme de l’atelier

 

 

 

Annex :

 

The role of Universities in the internationalization of the community: a Canary-African perspective (1-5 July 2019)

 

 

Monday 1st July 2019

 

9:30-10:00 Inaugural session

• Rafael Robaina Romero, Rector de la Universidad de las Palmas de Gran Canaria

• Luis Padrón López, Director General de Casa África

• Richard Clouet, Vice rector de Internacionalización y Cooperación de la Universidad de Las Palmas de Gran Canaria

 

10:00-11:00 Workshop 1: Internationalisation strategies of Universities (Mobility and Capacity Building projects in Africa)

 

11:00-11:30 Coffee break

 

11:30-13:30 Workshop 2: Sharing experiences of internationalisation and cooperation

 

13:30-15:00 Lunch

 

15:00-18:00 Visit to the Humanitarian Logistics Centre of the Red Cross

 

 

Tuesday 2nd July 2019

 

10:00-14:00 Visit of the ULPGC campuses. Meetings and training activities of participants with ULPGC staff according to personal interests.

 

Wednesday 3rd July 2019

 

10:00-18:00 Networking session on the road: Exploring avenues of collaboration travelling around the island of Gran Canaria.

 

Thursday 4th July 2019

 

 

 

10:00-11:00 Workshop 3: Industry-University-Government Interactions

 

11:00-11:30 Coffee break

 

11:30-13:00 Workshop 4: African Studies

 

13:00-15:00 Lunch

 

15:00-18:00 Visit to the Scientific and Technological Park

 

 

Friday 5th July 2019

 

10:00-11:00 Workshop 5: Multiculturalism and Diversity in higher education

 

11:00-11:30 Coffee break

 

11:30-13:00 Workshop 6: Training for entrepreneurship

 

13:00-15:00 Lunch

 

15:00-17:00 Conclusions and closure

Conclusions et clôture

l’Ambassadrice de la Republique de Coree en visite a l’Universite de Yaounde II

 

L’Ambassadrice de la République de Corée au Cameroun a été reçue en audience ce jeudi 14 février 2019 par le Recteur de l’Université de Yaoundé II.

Pour la 2e fois depuis son arrivée au Cameroun, son Excellence C Bok-ryeol RHYOU   a échangé avec les responsables de l’institution. Parmi les points à l’ordre du jour de l’audience, figuraient l’invitation du recteur de l’Université de Yaoundé II à Séoul du 21 au 27 avril prochain, et la création d’un centre d’études coréennes à l’Université de Yaoundé II.

Sur le premier Point, SE C Bok-ryeol RHYOU. a tenu a confirmer personnellement  l’invitation du Pr Adolphe Minkoa She parmi les 24 recteurs du monde conviés à prendre part à la conférence des recteurs des pays amis de la République de Corée , une initiative de la Korea Fondation. Le Cameroun à travers l’Université de Yaoundé II est l’un des deux pays africains invités,  avec le Mozambique.

Sur le 2e point à l’ordre du jour, Madame l’ambassadrice a exprimé aux Responsables de l’Université de Yaoundé II, le souhait de la République de Corée,  de créer un centre d’études coréennes à l’Université de Yaoundé II. Une proposition aussitôt acceptée par le Recteur.

Le professeur Minkoa She a rassuré la diplomate  que le projet sera examiné en interne   ses collaborateurs    pour sa matérialisation dans de brefs  délais.  Le centre d’études Coréennes devrait être logé au campus principal de Soa ou à l’Institut des Relations internationales du Cameroun.