Jeux universitaires Dschang 2019: le compte a rebours…

A deux mois de la tenue de la 22e édition des jeux universitaires Dschang 2019, les préparatifs au sein de la team UY2 vont bon train. Du moins, c’est le constat que notre équipe de rédaction a pu faire ce Mardi 5 mars 2019. Sur les 4 ateliers visités, les encadreurs sont rompus à tâche, avec un seul objectif: aller décrocher la médaille d’or.

Quelques acteurs ont bien voulu partager leur état d’esprit.

Thierry Ngono Massagniki, Handisports Uy2

 

« Notre préparation pour les jeux universitaires à bien commencé. depuis le mois de décembre 2018,nous avons débutée par des séances de musculation au gymnase de l’UY2. Actuellement nous sommes à la phase technique qui consiste à la manipulation des angins(javelot, poids, disque). 

En ce qui concerne nôtre État d’esprit ,nous sommes serein,calme et restons concentré pour la suite. Notre objectif principal est d’aller chercher autant de médailles d’or possible, et améliorer notre position au classement général. Nous savons que nous devons  faire mieux qu’à maroua 2018. En ce qui concerne nos difficultés, il y’a surtout la disponibilité de notre matériel. Le matériel avec lequel nous travaillons est très défectueux et insuffisant par rapport au nombre d’athlètes,  ce qui ralentit très souvent nos entraînements. Aussi, l’absence des kinésithérapeutes lors des séances d’entraînement et même après nous pose des sérieux problèmes. Mais nous gardons le moral haut, notre encadreur nous dit chaque jour que l’échec n’a pas d’excuses ».

Mot Yebies Larissa, médaillée d’or en Handball dames (Bamenda 2017), médaillée d’argent (Maroua 2018)

« Notre préparation se passe assez bien. Nous sommes encore à la phase tactique, c’est encore moins pénible. Malheureusement on a beaucoup  des joueuses qui sont parties. Avec elles on avait déjà développé des automatismes même pendant les entraînements , et c’était très facile d’appliquer les schémas tactiques que nos coachs nous montrent. Nous gardons les yeux fixés sur l’objectif : la médaille d’or qui nous a échappé l’année dernière à Maroua »

Nancy Yenga Zeh, Médaillée d’or en Football dames (Maroua 2018)

 » Nous nous préparons sereinement. Nous sommes conscientes  qu’il est plus facile daller à la conquête d’un sacre que de le conserver. Nous tenons à conserver jalousement notre titre que nous avons péniblement arraché à Maroua en 2018. »

    

 

 

Urilch Martin Ayangma, médaillé d’or en Basket-ball Maroua 2018

« Notre préparation est très rude cette année. Bien plus rude que l’année dernière. La discipline est de rigueur. Les coaches n’hésitent d’ailleurs pas à mettre certains joueurs de haut niveau à l’écart lorsqu’ils ne veulent pas se conformer  à l’esprit d’équipe.  On veut remporter une autre médaille d’or à Dschang en 2019 pour prouver au public que notre sacre l’année dernière à Maroua n’était pas le fruit du hasard »

 

 

 

 

 

Chrisda Biba, médaillée d’argent en Judo, Maroua 2018

« La préparation est un peu difficile cette année. Le manque de matériel nous empêche de travailler au rythme souhaité, mais nous reston sereins. On a une équipe très jeune et très enthousiaste. Chacun voudrait savourer le plaisir d’une médaille aux jeux universitaires, c’est une motivation suffisante pour nous ».